Deze website in het Nederlands bekijkenView this website in English Zoeken

Vent solaire

Le vent solaire, c'est quoi?

C’est un plasma, un flux de particules chargées (ions et électrons) qui s’échappe en permanence du Soleil vers l’espace interplanétaire. Il peut échapper à l’emprise du Soleil car la couronne solaire contient un plasma très chaud dont la température dépasse le million de degrés.

Par conséquent, les particules de ce plasma sont animées d'une vitesse d'agitation thermique très importante, un peu comme les molécules d'un liquide chauffé à ébullition qui acquièrent égallement des vitesses élevées à l'échelle microscopique.

A une certaine altitude au-dessus de la surface du Soleil, la vitesse d'agitation thermique des électrons est si élevée (plusieurs milliers de km/s) que ces derniers peuvent se libérer de l’emprise gravitationnelle du Soleil, entraînant avec eux les ions chargés positivement. Le vent solaire se répand alors dans tout l’espace interplanétaire.

Sun - Earth - Solar Wind

Le champ magnétique encerclant notre planète nous protège habituellement de la quasi totalité du flux de particules du vent solaire en les déviant. Toutefois, il existe des zones de faiblesse dans ce bouclier naturel. Dans la région des pôles, les lignes de force du champ magnétique créent des sortes d’entonnoirs où s’engouffrent ces particules.

Le quatrième état de la matière

Sur Terre, la matière se présente principalement sous trois formes: solide, liquide ou gazeuse. Mais dans l'espace, c'est dans un quatrième état qu'elle prédomine: celui des plasmas.

Un plasma est un gaz ionisé. C'est un mélange d'électrons (de charge électrique négative) et d'ions chargés positivement. Dès que l'on arrive dans la haute atmosphère, soit au-dessus de septante kilomètres du sol environ, le plasma prédomine. A l’échelle de l’Univers, il représente jusqu'à 99 pour cent de la matière présente. Parmi ses caractéristiques, un plasma affiche une grande sensibilité aux champs électriques et magnétiques.

A l’IASB, pour étudier le vent solaire, les scientifiques s’intéressent à la température des plasmas, à leur densité et aux types de particules qu'ils renferment. Leur vitesse est également un paramètre important. Il existe par exemple un vent solaire lent (400 km/s) et un vent solaire rapide (800 km/s) qui proviennent de différentes régions du Soleil. A cet égard, la température de la couronne solaire est un paramètre important, de même que l'intensité de la gravitation et des forces magnétiques. Enfin, les flux d'énergies que véhiculent les plasmas sont aussi au cœur des données étudiées.

 

Link naar de website van het Federaal Wetenschapsbeleid
Link naar de Federale Portaalsite