Skip to main content

Composition chimique et climat

Réseau ICOS
Pour consolider la qualité, la cohérence et la disponibilité à long terme des données au sol (télédétection) nécessaires à la validation des satellites et à l'utilisation des modèles, il est essentiel de développer et de maintenir des infrastructures de recherche.
Forêt amazonienne
La forêt amazonienne est une source importante d’espèces biogènes et à combustion de biomasse qui affectent la qualité de l’air et le climat mondial. Pour surveiller ces espèces, BIRA-IASB a installé un spectromètre infrarouge à transformée de Fourier (FTIR) à Porto Velho, au Brésil.
Assurance qualité pour le service Changement climatique du programme Copernicus
En soutien au service Changement climatique du programme européen Copernicus (C3S), le projet Assurance-qualité pour les variables climatiques essentielles (QA4ECV) a mis au point un système générique d’assurance qualité (QA) pour les observations réalisées à partir de satellites.
Observations de haute qualité sur la qualité de l'air et les changements climatiques
Les données climatiques de divers polluants atmosphériques ont été générées, évaluées sur le plan de la qualité et utilisées à l'appui d'études scientifiques, d'évaluations environnementales et de sensibilisation du grand public.
Le radical hydroxyde (OH)
Le radical hydroxyle (OH) est le principal détergent dans l'atmosphère et son abondance contrôle les concentrations de monoxyde de carbone (CO), un gaz polluant primaire.
Isoprene emissions
L'isoprène est l'hydrocarbure biogénique dominant rejeté dans l'atmosphère. Il joue un rôle clé dans la composition de l'atmosphère en raison de son influence sur l'ozone troposphérique et de sa contribution à la formation de particules fines.
Biogenic emission fluxes
Un lien important entre le climat et la chimie atmosphérique provient de ce que les flux d'émissions de composés biogéniques dans l'atmosphère dépendent des conditions météorologiques.
Observatoire de Maido
Bien que les composés organiques volatils (COVs) influencent la capacité oxydante de l’atmosphère et le climat, leurs sources et leurs processus de perte sont encore mal contraints, tout particulièrement dans les régions marines tropicales.
Vaches broutant près de l'appareil de mesure
Bien que la moitié des terres agricoles mondiales soient des pâturages, les émissions de composés organiques volatiles (COVs) induites par le broutage n’ont pas encore été mesurées. Des chercheurs de l’IASB ont donc étudié l’échange de COVs entre un pâturage et l’atmosphère.
Les grandes éruptions volcaniques explosives telles que celle de la Soufrière en mai 2006 (Voir photo) injectent une énorme quantité de cendres et de gaz de soufre dans l'atmosphère, qui restent durablement dans la stratosphère et influencent la dynamique et la chimie de la stratosphère, ainsi que l'évolution du climat.
Les aérosols stratosphériques jouent un rôle important pour le climat, car ils affectent la propagation et l’absorption de la lumière solaire.
Le satellite Envisat de l'Agence spatiale européenne (ESA), présenté lors de son assemblée au Centre européen de technologie et de recherche spatiales (ESTEC) à Noordwijk (Pays-Bas) en avril 2000, était un satellite majeur pour la recherche environnementale. Il comprenait 10 instruments basés sur différentes techniques, dont le sondeur de membres GOMOS. © ESA
De 2002 à 2012, l’expérience GOMOS a volé à bord du satellite ENVISAT et a mesuré la composition de l’atmosphère.
Particules de poussières déseriques
Les particules de poussière influencent directement le climat en modifiant le bilan énergétique (refroidissement ou chauffage, en fonction des conditions) et indirectement en modifiant le régime des vents, les nuages et la pluie.